Kamae Conseil | L’Entretien Professionnel,outil du CPF
21792
single,single-post,postid-21792,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.1,vc_responsive
 

L’Entretien Professionnel,
outil du CPF

L’Entretien Professionnel,
outil du CPF

autoquestionnement-3-hdAutre dispositif lié à la nouvelle loi relative à la formation professionnelle : l’obligation pour toute entreprise de proposer à chacun de ses salariés un Entretien Professionnel tous les deux ans et/ou en cas de reprise d’activité (fin de congé maternité ou parental, arrêt maladie, mandat syndical).

Orienté sur l’avenir du collaborateur, cet entretien est destiné à faire le point sur son projet professionnel et sur les moyens à mettre en œuvre pour l’accompagner efficacement. Il a donc -entre autres- pour but d’inciter le salarié à se former et à utiliser le « crédit d’heures » disponible sur son Compte Personnel de Formation. Le bilan devra être rendu par écrit, un exemplaire du compte-rendu devant être accessible sur le site de l’OPCA.

Pour réaliser un état des lieux périodique, l’entreprise devra établir tous les six ans un bilan des compétences et du parcours professionnel de ses salariés. Dans le cas où l’entreprise ne dresse pas ce récapitulatif, le CPF du salarié sera crédité de 100 heures et l’employeur devra verser une somme à l’OPCA.

L’Entretien Professionnel doit donc être clairement dissocié du traditionnel Entretien Annuel d’Evaluation qui, lui, est centré sur la performance du collaborateur et sur la fixation de ses objectifs pour l’année à venir.

Les entreprises ont encore une année devant elles pour mettre en place leur dispositif d’entretien professionnel. A compter du 1er avril 2016, elles pourront en effet être financièrement pénalisées si rien n’a été mis en œuvre…

Pour autant, au-delà même de la crainte de l’amende, il existe de vraies bonnes raisons de mettre en place ce tout nouveau levier RH :

  • Modifier le rapport du salarié à son parcours professionnel en le rendant pleinement acteur de son devenir
  • Faire évoluer le rapport manager/managé en instaurant un rapport centré sur l’intérêt porté à la carrière du collaborateur
  • Renforcer la politique RH de l’entreprise et valoriser l’action de ses acteurs en réaffirmant si besoin que la première valeur de toute organisation reste l’Humain

Nombre d’entreprises vont attendre la fin de cette année (voire début 2016) pour s’interroger sur les évolutions à opérer (process, supports, formations, communication, …) et risquent ainsi de réaliser dans l’urgence ce qui demande un minimum de réflexion en amont.
D’autres voient déjà dans cette réforme une nouvelle opportunité de mobiliser leurs collaborateurs et un nouveau levier permettant d’enrichir le dialogue manager/managé.
Quelle que soit votre position vis-à-vis de l’Entretien Professionnel, Kamae Conseil peut vous accompagner dans votre réflexion et la mise en œuvre de votre plan d’action.
Nous pourrons également vous mettre en relation avec certains de vos homologues qui, chez nos clients, ont déjà initié cette démarche.
Pour tout renseignement, vous pouvez contacter Alain Treister (alain.treister@kamae-conseil.com), en charge de l’ensemble des actions liées à la réforme de la formation professionnelle.